©2019 par union des carrelets de l'arc  atlantique - photos J.M Blanc . Créé avec Wix.com

UNION DES CARRELETS DE L'ARC ATLANTIQUE

SAIT-ESTEPHE dx 21 10 19-24_edited_edited_edited_edited_edited_edited_edited.jpg
 

Le carrelet, élément du patrimoine de l'arc atlantique

Il existe peu de témoignages relatifs à l'existence des carrelets avant le XVIIème siècle, bien qu'en 1694, dans la 1ère édition du "Dictionnaire de l'Académie Françoise" le mot carrelet apparaît avec l'orthographe "quarrelet".

Jusqu'à la fin du XIXème siècle, ce type de pêche permettait d'assurer un complément alimentaire aux populations qui résidaient près du littoral ou qui étaient proches des rivières.

Il faudra attendre le début du XXème siècle pour voir apparaître les carrelets, montés sur une plate-forme reliée à la terre par une passerelle, comme nous les connaissons aujourd'hui, de l'embouchure de la Loire, en passant par l'estuaire de la Gironde, jusqu'à l'Adour.

Une première phase de développement de ces installations verra le jour, après 1936, avec la mise en place des congés payés et du temps libre, puis un développement important  à partir des années 50.

 
 

CHARTE DE FONCTIONNEMENT

Préambule

La pêche dans les cours d'eau ou dans un milieu maritime avec un filet à maille carrée appelé "carrelet" est très ancienne.

Une description précise nous est fournie par Duhamel Du Monceau dans son traité général des Pêches et Poissons.

Au début du XXème siècle vont donc apparaître les pêcheries au carrelet que nous voyons aujourd'hui sur le littoral Atlantique, dans les estuaires et dans les rivières, canaux et marais.

Les représentants des différentes Associations se sont rencontrés et  se sont  regroupés pour créer l'Union des carrelets de l'arc atlantique.

LES OBJECTIFS

Renforcer notre engagement

Valoriser l'image de notre pratique de pêche.

Faire reconnaître nos installations de pêche comme éléments d'un patrimoine culturel, à charge pour chaque Association, si elle le souhaite, de développer une vie culturelle et patrimoniale autour des carrelets ou pêcheries.

Veiller au maintien et à la pérennisation de toute forme récréative de pêche au carrelet ou pêcherie à partir d'un ponton, d'une embarcation, d'un quai ou à pied.

Etre unis et reconnus pour représenter une force suffisante face à des décisions ou oppositions contraires à nos souhaits de sauvegarde de ce patrimoine pouvant remettre en cause notre pratique de pêche.

LE FONCTIONNEMENT

Les principes généraux

Cette pêche est sélective pour la majorité des engins utilisés car le type d'engin et la dimension de ses mailles ne permettent que certaines captures.
Les techniques sont définies par un cahier des clauses particulières. Elles sont les héritières de pratiques ancestrales transmises par traditions locales spécifiques à la région et principalement transmises de père en fils. 
Les engins de différentes natures sont généralement confectionnés par le pêcheur.
Cette pêche préserve au mieux toutes les espèces et principalement celles que l'on peut penser menacées et permettent une gestion que les autres modes ou pratiques de pêche ne permettent pas toujours. 
Les poissons qui sont pris mais non autorisés sont ainsi remis à l'eau sans blessure ni dommage.

ASSOCIATIONS PARTENAIRES

▶︎ A.D.A.P.A.E.F. 17

▶︎ A.D.A.P.A.E.F. 33

▶︎ A.D.A.P.A.E.F. 44

▶︎ LES CABANIERS DU MÉDOC

▶︎ LES CARRELETS CHARENTAIS

▶︎ LA CONSERVATION DES PÊCHERIES TRADITIONNELLES DE LA      CÔTE DE  JADE

▶︎ LES PÊCHEURS AU CARRELET DE L'ESTUAIRE DE LA GIRONDE

CARRELET PHARE DE RICHARD SX 12- 16 11 2
 
 

LES BUTS DE L'UNION

Le maintien, de génération en génération, de l'histoire et de la transmission de toute forme de pêche au carrelet, à partir d'un ponton, d'un quai ou à pied, en interaction avec la connaissance et  la préservation de la nature. 
Le respect des pratiques sociales, rituels et événements festifs liés à ces pêches traditionnelles

NOS PARTENAIRES

 

CONTACTER UNION DES CARRELETS DE L'ARC ATLANTIQUE

2 rue Aliénor d'Aquitaine
17610 CHANIERS